(0034) 941 241 896
Solicitar cita: (0034) 941 241 896 | info@centromedicomanzanera.com
Please select a page for the Contact Slideout in Theme Options > Header Options

Scratching pour la Fecondation In Vitro et le don d’ovules

Scratching pour la Fecondation In Vitro et le don d’ovules
28 juillet, 2017 Centro Médico Manzanera

Ces dernières décennies, l´apparition de nouvelles techniques a permis d´ améliorer les résultats de la Fécondation in Vitro et du Don d´Ovocytes.  De nos jours, le taux de gestations et de nouveaux-nés oscille en moyenne autour de 50 %, mais il reste encore beaucoup de chemin à parcourir pour atteindre un taux de réussite de 90%.

De grands progrès ont été faits au niveau de la stimulation ovarienne notamment grâce à des « préparations » de plus en plus efficaces et sûres.  Quant aux embryons obtenus, ils sont désormais plus nombreux et peuvent être surveillés tout au long de leur développement.

De même, des préparations pharmaceutiques minimisent le syndrome de l´hyperstimulation ovarienne.  Une meilleure  vitrification des ovocytes et des embryons permet également de retarder le transfert dans un cycle susceptible d´hyperstimulation, sans pour autant diminuer le taux de grossesses.

Cependant, la réceptivité endométriale n´a pas connu les mêmes avancées.

Heureusement, la technique appelée scratching ou « blessure endométriale » permet une plus grande adhérence embryonnaire de l´endomètre.  Réalisé par biopsie, curetage ou hystéroscopie pendant le cycle antérieur au début de la FIV ou du don d´ovules, le scratching tend à augmenter les chances de grossesses.  De plus, généralement peu douloureux, il peut être réalisé lors d´une consultation gynécologique.

Bien que le mécanisme d´action reste en partie inconnu, il semble favoriser la croissance du tissu endométrial et la sécrétion de cytokines, permettant d´augmenter ainsi le taux d´implantation.

Plusieurs publications ont montré que cette technique a fait passer les taux de nouveaux-nés vivants de 29% à 49 %.  Surtout suite à un échec,  il est donc recommandé d´envisager le scratching.

Dr. Gregorio Manzanera
Gynécologue