(0034) 941 241 896
Solicitar cita: (0034) 941 241 896 | info@centromedicomanzanera.com
Please select a page for the Contact Slideout in Theme Options > Header Options

Hormone Antimüllerienne (AMH)

Hormone Antimüllerienne (AMH)
14 juillet, 2017 Centro Médico Manzanera

L´hormone antimüllérienne produite par les follicules ovariens aide à mesurer la dite « réserve ovarienne ». Grâce à cette donnée, il est possible de sélectionner le traitement le mieux adapté à chaque patiente : Insémination, Fécondation In Vitro, Don d´ovules, etc.
C´est une protéine présente aussi bien chez l´homme que chez la femme, fondamentale pour le développement de l´embryon. En effet, elle est responsable du bon déroulement de la différentiation sexuelle. Selon le taux d´AMH, il se produira une différentiation de l´appareil reproducteur vers le masculin ou vers le féminin.
Un taux peu élevé de cette hormone indique que les ovaires peuvent être « affectés », au niveau du nombre d´ovules ou de leur qualité.
L´AMH est une hormone qui diminue avec l´âge et chute à partir de 40 ans. Mais chaque femme est différente et cette diminution varie donc d´une femme à l´autre.
Cette hormone peut être mesurée à n´importe quel moment du cycle – contrairement aux autres hormones (FSH, LH…) mesurées uniquement pendant la première phase du cycle-. Son résultat est déterminant pour simplifier les diagnostics de procréation.
Même s´il s´agit d´une analyse très stable avec une information très valide, nous devons toujours prendre en compte le contexte de la patiente, en considérant aussi son âge et l´échographie de ses ovaires (vu que le décompte des follicules nous sert aussi à mesurer la réserve ovarienne).
Rappelons aussi qu´en plus de donner des informations sur la réserve ovarienne, l´AMH permet aussi d´adapter la médication à chaque cas. Des taux très élevés montrent que les ovaires peuvent répondre excessivement aux médicaments. C´est pourquoi il faut commencer un guide de traitement avec des doses peu élevées et surveiller de près un éventuel risque d´hyperstimulation.

Dr. Lorenzo Manzanera
Gynécologue
Clinique Manzanera